Par Ciryle Coplan | juin 3, 2015 - 12:07 - Classé dans Articles

Voici le destin d’un compositeur qui a marqué son époque et qui a aujourd’hui plus de 80 ans.

Que dire de ce compositeur extraordinaire?
Ce dernier a bercé toute mon enfance avec ces musiques de feuilletons américains qui passaient sur le petit écran à cette époque.
Commençons par le commencement. Lalo est né le 21 juin à Buenos Aires en 1932. C’est un pianiste , un chef d’orchestre et un compositeur et arrangeur hors pair mais surtout c’est un merveilleux musicien de jazz. Dans sa famille, son père est déjà violoniste professionnel et Lalo prends des cours de piano avec Enrique Barenboïm (le père du pianiste très connu Daniel Barenboïm). Il commence donc sa formation en Argentine mais poursuit cet apprentissage au Conservatoire national supérieur de musique et de danse à Paris. Ces professeurs sont en autres Oliver Messiaen et Charles Kœchlin. Vous imaginez un peu le personnage…
Il commence sa carrière comme pianiste de Jazz et arrangeur et travaille déjà pour les disques Vogue et le label d’Eddy Barclay.
C’est de retour en Argentine dans les années 1950, que Lalo, joue du Jazz et surtout il rencontre le superbe trompettiste Dizzy Gillespie, qui l’embauche dans son Quintette dans lequel il jouera du Piano. Il poursuit son parcours en travaillant pour le label Verve Records est fait des arrangements pour: Stan Getz, Count Basie, Sarah Vaughan, Jimmy Smith, Luiz Bonfà, Cal Tjader. Autrement dit un truc de fou!!!
C’est à partir de cette époque que Lalo, travaille pour MGM et s’installe à Hollywood. Ce compositeur génial va écrire des choses explosives avec des thèmes qui courent encore dans ma tête. Il va travailler pour le cinéma mais surtout pour la télévision.
Celui-ci va continuer sa carrière de compositeur de musique à l’image avec en parallèle une carrière comme musicien Classique mais aussi comme chef d’orchestre.

Voici quelques musiques célèbres pour la télévision comme: Mission impossible, des agents très spéciaux, Planet of the apes, Mannix, Starsky et Hutch etc…

Pour le cinéma: L’inspecteur Harry, Opération Dragon, Mission impossible 2, Coup d’éclat, Manhattan Merengue, Scorpion Spring, Retour de la rivière Kwai, Mortelle séduction, le jour de la fin du monde, Fast-Walking, Tank, Sur la piste du rhino blanc, les tueurs de San Francisco, etc…

Il m’a beaucoup influencé tout comme d’ailleurs, John Berry à cette époque.

Cliquez sur la photo pour accéder à son site internet.

Bravo à vous Monsieur Lalo Schifrin.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | juin 1, 2015 - 10:32 - Classé dans Articles

Bonjour à tous pour ce mois de juin qui m’a vu naître.

Voici une nouvelle musique composée à l’origine pour un concours organisé par VSL en 2014. Ce film s’intitule “L’Etrange histoire de Benjamin Button. Cette séquence (il y en avaient trois en tout) est relative à “M. Gâteau” et son réalisateur n’est autre que David Fincher. La musique originale est du Compositeur Alexandre Desplat; rien que cela!!
Cette composition comporte une nouvelle musique, des bruitages, un sound desing et des voix refaites entièrement par votre serviteur.

L'Etrange histoire de Benjamin Button. M. Gâteau. from c.c on Vimeo.

D’autres musiques seront publiées dans le cadre de ce blog (dans la mesure de mon emploi du temps)

Nouveau site internet avec une ambiance cinéma Ciryle Coplan,

Je vous salue

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | mai 23, 2015 - 10:27 - Classé dans Articles

Voici les heureux sélectionnés du concours Audi Talens Awards. Cette année de jeunes talents qui ont pour la plupart des parcours déjà affirmés. En effet, ce concours sélectionne aujourd’hui notamment sur dossier et ferme encore plus la porte de ceux qui disposent d’un parcours moins conventionnel. Pour ceux qui ont dépassé la cinquantaine faite demi tour car ATA, ne sélectionne pas les hommes d’âge mur. On peut leur transmettre des informations sur notre travail mais cela s’arrête là.
La musique à l’image est une activité qui suscite beaucoup de convoitise mais beaucoup de lauréats aujourd’hui sortent avec des parcours déjà bien affirmés. L’autodidacte voit ses chances ainsi se rétrécir d’année en année et retourne peu à peu dans l’anonymat. Ceci est l’ambiance générale qui s’installe en France dans ce secteur d’activité où la breveté est synonyme de sélection. Fini la belle époque des années 1980, où l’on pouvait sortir de nul part.
Cela dit, restons réaliste car en fait une cinquantaine de compositeurs de musique à l’image vivent de leur métier à temps plein. Cette discipline reste appréciée par les jeunes talents qui veulent remplacer les maîtres du genre qui ont pour la plupart dépassé la cinquantaine.

Voici donc les trois finalistes. J’ai quand même une petite préférence pour Antoine Duchêne, qui dispose déjà d’un parcours affirmé et d’un talent présent. De plus, ce jeune compositeur prend des cours dans la classe de Jean Michel Bernard. Pour les autres candidats, je leur souhaite bonne chance car il en faudra!!! Je dis cela non pas pour les candidats qui ont joué le jeu et dont je respecte le travail mais pour la sélection Audi. Je pense surtout aux autres candidats qui ne sont pas présents dans cette sélection et qui ont du faire des choses formidables. Je le dis encore une fois, je n’avais pas la prétention de gagner mais franchement d’année en année le choix des jurés reste très très discutable. Pour 2016, si j’ai le temps, je serai probablement là mais mon travail ne sera pas envoyé. Je veux bien jouer le jeu mais il y a des limites à tout ;)

Florent & Romain Bodart
Spot TV quattro

Audi endurance experience – Le Mans

Elevés dans une famille de luthiers, Florent et Romain Bodart (respectivement 27 et 30 ans) ont grandi parmi des instruments de musique et ont pu expérimenter très tôt non seulement la pratique musicale mais la vidéo et la composition à partir d’échantillons. C’est presque naturellement qu’ils ont créé leur duo (Idioma) en 2008. Deux maxis et plusieurs expériences communes d’illustration sonore ou de musique à l’image plus tard, les deux frères se lancent dans la musique à l’image et le sound design. « Notre style et notre sensibilité, analysent-ils, mêlent notre goût pour la technologie à notre amour de l’artisanat, du fait main. Bien que notre musique puisse être qualifiée d’électronique, nous affectionnons particulièrement la fabrication artisanale du son. »

Romain Bodart,

Antoine Duchêne
Spot TV quattro

Audi endurance experience – Le Mans

Violoncelliste de formation, Antoine Duchêne, 25 ans, s’est découvert une passion pour la musique à l’image pendant son Master de Musique appliquée aux Arts visuels à l’université de Lyon 2. Il s’est rendu compte que cette discipline lui permettait d’exploiter toutes les influences qui lui étaient chères. Sorti major de sa promo, le jeune compositeur se partage entre musique classique et MAO, entre courts-métrages, publicités et son projet électronique « Anton Oak ». Il travaille avec de jeunes réalisateurs ou vidéastes, disant ne plus pouvoir imaginer la musique sans images. Mais c’est le cinéma, avoue-t-il, qu’il aime par-dessus tout. Il a intégré la classe de musique à l’image de Jean-Michel Bernard, le compositeur de Michel Gondry.

Antoine Duchêne,

Vincent Philippon
Spot TV quattro

Audi endurance experience – Le Mans

Guitariste et chanteur autodidacte, beatmaker, Vincent Philippon, 25 ans, s’est passionné très tôt pour un milieu musical dans lequel il évolue depuis une quinzaine d’années. Attiré progressivement par la musique à l’image et la composition, il a développé l’envie de se plonger dans le sound design. Diplômé en Réseaux &Télécommunications, il n’a pas eu l’occasion de suivre de formation spécifique. « Mais les multiples rencontres m’ont permis de travailler sur des projets qui ont confirmé cette ambition », confie-t-il. Influencé par tous genres de sons et de styles, il dit aimer créer tout ce qui lui passe par la tête. Tout, mais pas n’importe quoi, comme en témoigne son projet personnel Own’Wav.

Vincent Philippon,

Voici les gagnants de ce concours année 2015 en musique à l’image: Florent et Romain Bodart.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | mai 16, 2015 - 3:25 - Classé dans Articles

Bonjour à tous pour la continuité de ce mois de mai qui manque à mon avis d’un peu de soleil.

Alors, je voulais vous parlez des VST. (Virtual Studio Technology). En effet, l’utilisation dans les productions audiovisuelles semble privilégier le retour au naturel (productions à budgets voire même celles plus modestes). Les compositeurs français, veulent de nouveau centraliser en hexagone les productions et ainsi faire travailler les musiciens et les studios d’enregistrement comme dans le passé.
Ceci est une bonne chose mais quelle est la réalité de cette volonté sur le terrain? En fait, les VST, représente 80 % des productions audiovisuelles en France. Cette volonté semble provenir d’un petit groupe de compositeurs sur le marché qui veulent par ce fait ne pas être concurrencés par des compositeurs n’ayant pas de parcours définit dont la carrière est principalement orientée sur la pratique de la composition devant un ordinateur.
Je trouve personnellement que cette idée n’a pas vraiment de sens. La démocratisation de la MAO (musique assistée par ordinateur) et l’intérêt que suscite la musique à l’image en France, est un phénomène tout à fait naturel pour des musiciens en herbe et qui en outre dépasse les frontières. Beaucoup de compositeurs pro qui parlent aujourd’hui de “musicien du clavier binaire” ont évolué dans la MAO. En fait, pour faire une carrière dans la musique à l’image, il faut compter pas moins d’une quinzaine d’années et ceci ayant pour arme soit ses propres oreilles, la pratique d’un instrument de musique, des écoles ou le clavier d’un ordinateur. Par conséquent, les principaux fautifs de ce constat en France, sont les producteurs mais aussi indirectement les réalisateurs qui privilégient les VST, uniquement dans un but lucratif. En réalité, Les budgets alloués de manière générale à la musique à l’image, représente dans ce pays, une misère comparés à d’autres pays. Comme toujours, les musiciens payent ce prix et se battent également entre eux en ne visant pas la bonne cible. La musique de film en France, n’a jamais été prise en considération ceci d’une part, du fait de son histoire et d’autre part, par l’investissement des producteurs Français qui agissent aujourd’hui, comme des actionnaires en faisant du cinéma une entreprise coté en Bourse (pas de réinvestissement donc la loterie)
De grasse s’il vous plait et du discernement, il faut laisser les compositeurs évoluer à leur manière. Ce groupe de musiciens en hexagone représente ceux qui ont une carrière traditionnelle (conservatoire, pratique de l’instrument et plusieurs films à leur actif) mais aussi ceux d’une génération plus libre orientée “musicien du clavier binaire” et qui ne manquent pas de talent.
En fait, il y a de la place pour tous le monde ;)

Pour finir, voici une production à l’Américaine avec utilisation des VST. Celle-ci n’est pas onéreuse et a le mérite d’avoir du son!!
Par ailleurs, soyons claire, la pratique des VST, fait partie du paysage de la composition de la musique à l’image que se soit en France ou ailleurs.

A bientôt.

StarCraft représente assez bien la pratique des VST. j’ai donc décidé d’utiliser cette vidéo pour m’exprimer avec ces VST. Pour ma part, je trouve la musique intéressante.

StarCraft from c.c on Vimeo.


Titre: Dark. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

Quelques avis sur ces Virtual Studio Technology par le biais de VSL, très utilisé par les pros.

D’autres compositeurs en France dont notamment Gréco Casadessus, utilise pour la composition les Virtual Studio Technology qui leur procurent malgré leur expérience de l’orchestre tout simplement de l’inspiration. Bien entendu, un véritablement enregistrement avec orchestre n’a pas de comparaison.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | mai 1, 2015 - 12:00 - Classé dans Articles

Bonjour à tous pour ce mois de Mai. Comme le dit la phrase de je ne sais plus qui “En Mai fait ce qu’il te plait!”

Suite au défi d’un réalisateur que je nommerais pas et qui m’a été lancé, j’ai réalisé ce documentaire pour lequel on m’a demandé de refaire entre autre la musique.
Alors le chalenge, était de faire une nouvelle version ayant pour base un documentaire original de plus d’une heure (1H15). Il fallait donc refaire tout le montage (vidéo et sonore, titres et présentation) en une version cohérente de 16 minutes avec en plus une nouvelle musique et un sound design. Le temps alloué étant de 5 jours pour réaliser la chose.

Je vous présente donc ce petit documentaire de plus de 16 minutes revu et corrigé par moi-même. Cette mise à l’épreuve n’a pas donné suite favorable à une future collaboration du réalisateur en question, mais à eu le mérite de me confronter à de réelles conditions d’organisation et de préparation pour un 52 voire un 58 minutes par exemple (pour rappel un compositeur doit composer 45 minutes de musique en trois semaines et ceci parfois pour seulement 1000€). Disons que je le prends plutôt comme cela car je l’avoue ce genre de méthode n’est pas très encourageante pour un compositeur. De plus, refaire tout un montage pour une version de 16 minutes alors que je me présente comme compositeur relève plus du piège que de l’exploit.


La version originale s’intitule “Les années Mitterrand – la France et les Français de 1981 à 1995 – Production TF1 Histoire vidéo.
Titre: Agora one – durée: 08’00″. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.
Titre: Agora two – durée: 08’37″. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

P.S.: Défi que j’ai accepté du fait que le réalisateur a considéré que j’étais débutant en la matière.
Un conseil ne jamais faire cela même si vous êtes débutant.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | avril 14, 2015 - 9:18 - Classé dans Articles

Voici une petite musique sur un vieux film de Disney. Ce dernier est produit par Steven Spielberg, et le film est réalisé par Don Bluth. La musique originale est signée James Horner.
Je rends un grand hommage à ce compositeur hors du commun qu’était James Horner. Ce dernier vient de nous quitter ce 22 juin; il avait dépassé tout juste une soixantaine d’année. Sa dernière création était notamment la collaboration avec Jean Jacques Annaud: “le dernier lonp”.

Pour ma part, je me suis amusé sur ce montage et ne vise aucunement l’écriture d’un score professionnel. Mais il me semble que vous l’aviez deviné ah! ah! ah!; James Horner, quand même soyons sérieux.
Je le dis encore une fois; simplement de l’amusement ;) . Bravo Monsieur Horner!!!!!!

Le film en question s’intitule:

FIEVEL ET LE NOUVEAU MONDE.

Fievel from c.c on Vimeo.


Titre: Fievel. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | avril 1, 2015 - 12:03 - Classé dans Articles

Bonjour à toutes et à tous,

Encore quelques de jours (clôture du concours le: 20 Avril) pour proposer vos créations auprès de Double 2. En effet, Audi Talents Awards, remet le couvert pour cette édition 2015.
Pour ma part, c’est la troisième fois que je participe à ce concours dont les vidéos sont toujours excellentes. N’ayant pas la prétention de gagner cette épreuve, je m’améliore néanmoins, chaque année.
Bravo! pour les moyens consacrés aux évènements qui annuellement nous propose un super ciné-concert en clôture de concours ainsi que des master class vraiment intéressantes.

Voici mes propositions.

Spot publicitaire quattro. Durée: 47′

Spot publicitaire quattro from c.c on Vimeo.


Titre: Emotion. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

Film Audi endurance experience. Durée: 2’49″

Film Audi endurance experience from c.c on Vimeo.


Titre: Intensité. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | mars 21, 2015 - 1:16 - Classé dans Articles

Bonjour à tous pour ce début du printemps,

Il y a peu de temps, je suis tombé sur un film d’animation 3D réalisé par des 3ème année de l’École Supérieure des Métiers de l’Image (ESMI de Bordeaux).
Ce film de 9’27″, raconte le spectacle de marionnettes à taille humaine. Les comédiens nous envoutent par l’histoire tragique d’un couple à l’amour impossible. Cette pièce se déroule alors devant les yeux ébahis des spectateurs installés dans la salle avec pour sentiment étrange que ces pantins semblent quelque peu différents; comme un peu plus vivants… Sûrement notre imagination ou alors, tout simplement, la magie du spectacle?

Je vous laisse découvrir ici la version originale de ce magnifique film d’animation des 3ème année.

Ensecret – Film d'animation Section 3D – ESMI – BORDEAUX from ESMI on Vimeo.

Alors pour ce qui concerne l’exercice de recomposition de ce film dans un cadre pédogogique, j’ai voulu à travers une musique seule (peu de bruitage et sound desing) montrer l’impact que peut donner la simple expression musicale.
Encore une fois la musique de Raphaël Rodriguez (compositeur de la musique originale), et celle qui correspond au travail collectif à l’élaboration de ce film.
Cette recomposition est un exercice essayant de mettre l’accent sur le fait que la musique peut à elle seule raconter une histoire par l’écriture simple et parfois grossièrement accentuée des personnages. Le style musical d’une époque donne évidemment de la perspective à l’œuvre mais à travers cet exercice simplifié, nous ressentons également presque la vision d’une autre histoire.

Voici donc cette autre histoire musicale qui dépeint le monde à multiple facette de cette formidable aventure amoureuse des images et de la musique.

Code de cette vidéo: 193mzib23

Ensecret from c.c on Vimeo.


Titre: Le secret. Compositeur Ciryle Coplan. Musique déclarée SACEM.

Principaux personnages ayant participés à la création de ce film d’animation: Malik Benrekta, Stéphanie Boullanger, Cyrielle Cayre, Florian Godier, Nicolas Guillet, Maevé Kerdraon, Mathieu Prezelin, Isabelle Robert. Compositeur: Raphaël Rodriguez.

Je remercie l’École Supérieure des Métiers de l’Image de Bordeaux et notamment sa directrice Mme Dominique Rodriguez, pour l’autorisation de la modification de ce film d’animation. (ESMI de Bordeaux). ainsi que les talentueux protagonistes de cette création.

Ciryle Coplan.

PS: Je souhaite un heureux anniversaire à ma maman qui va avoir 82 ans le 23 mars.

Voici les gagnants de ce premier concours international de composition de musique de film de Montréal.

Le Banc: Philippe Le Bon

Segments: Maxime Hervé

The Cage: Dimitris Stamatelatos

Voici le dossier de présentation que vous trouverez sur le site de l’UQAM.
Le rendez-vous est donc lancé pour l’année prochaine en souhaitant bonne route à ce nouveau concours francophone et international.

Ciryle Coplan.

Par Ciryle Coplan | février 11, 2015 - 1:32 - Classé dans Articles

« Le jury fut impressionné de la grande qualité et diversité des propositions reçues », mentionne Paul Baillargeon, membre du jury et compositeur reconnu, entre autres, pour la création de la musique de plusieurs épisodes de la série Star Trek. « Le concours a capté l’intérêt de plusieurs compositeurs de talents d’ici et d’ailleurs, et j’ai l’impression que l’engouement de Montréal pour la création de musique de film ne cessera pas de sitôt », ajoute-t-il.

Les créations musicales soumises provenaient d’Allemagne, d’Angleterre, de Belgique, du Canada, de Cuba, d’Espagne, des États-Unis, de France, de Grèce, de Hongrie, d’Indonésie, d’Irlande, d’Italie, de Malaisie, du Mexique et de Suisse. Les finalistes du concours sont (dans un ordre aléatoire) :

Le Banc : Wikus Van Der Hoven (Royaume-Uni), Philippe Le Bon (Canada), Alexis Dumais (Montréal, Canada)

Segments : Anaïs Laroque (Canada), Philippe Le Bon (Canada), Maxime Hervé (Montréal)

The Cage : Denis Vachon (Canada), Maxime Hervé (Canada), Dimitris Stamatelatos (Grèce)

« Devant un tel succès de participation, on peut affirmer aujourd’hui que le Concours international de composition de musique de film de Montréal sera de retour l’an prochain », indique Mathieu Lavoie, professeur responsable du D.E.S.S. en musique de film de l’UQAM et compositeur. « Ce concours est le genre d’initiative qui contribue au dynamisme de l’industrie du cinéma à Montréal, où on retrouve le meilleur programme de formation en composition de musique de film », ajoute-t-il.

Dévoilement des gagnants – vendredi 27 février, à 21 h 30

Le dévoilement des trois créations gagnantes aura lieu le 27 février, à 21 h 30, au Bistro SAQ de la Cinémathèque québécoise, lors de la soirée Le manouche fait son cinéma avec Trio BBQ. Les gagnants remporteront chacun un prix de 750, 00 $.

Ciryle Coplan.